7 millions pour 12 mètres de papiers collés…

On sait que j’évoque volontiers, au cours de causeries, la figure de deux contemporains provençaux de la Révolution : Mirabeau et Sade.

A propos de ce dernier, avez-vous vu que le manuscrit des « 120 journées de Sodome » écrit par le Marquis de Sade lors de sa détention à la Bastille et que, toute sa vie, il crût perdu, a récemment été vendu par les derniers propriétaires en date :  la famille  du collectionneur d’ouvrages érotiques, Gérard Nordmann (après notamment la famille de Noailles), à Gérard Lhéritier, patron d’une société d’investissement ?

Le prix d’achat est « somptueux » : 7 millions d’euros ! Je pense au Marquis de Sade qui, toute sa vie a couru après l’argent, criblé qu’il fut souvent de dettes !

Un mot sur ce manuscrit : il se présente sous la forme d’un rouleau de 12 mètres de long, fait de feuillets collés bout à bout, couverts de l’écriture minuscule de Sade.

On nous promet qu’il sera exposé à l’Institut des Lettres et Manuscrits, à Paris, en Septembre.

marquis-de-sade.com