A la vie, à la mort.

Elle me touche beaucoup l’annonce du décès accidentel de François Pandolfi, élu gransois, et de son épouse Micheline, tous deux happés par le destin, à quelques kilomètres de chez eux, rentrant d’une énième manifestation amicale de Comité Feux.

François était un exemple de cette citoyenneté active : élu municipal, responsable de CCFF, président d’un Comité du Souvenir Français. Dans toutes ses fonctions, il associait Micheline, son épouse, à laquelle il ne manquait jamais de rendre hommage avec sa formule : « Nous sommes inséparables ».

Ils l’ont été jusque dans leur disparition.

Notre amitié les accompagne sur l’autre rive.