Audiard pas tout à fait mort.

J’adore capter des scènes ou des propos de la vie quotidienne.

Dans la mêlée qui nous entourait dimanche soir à l’hôtel de ville d’Aix, je surprends une conversation de trois amis dans la foule. Ils parlent d’un candidat du premier tour qui a disparu au second (je tairai le nom car le reste n’est pas flatteur !) et l’un d’eux conclut à son sujet : « Quand on mettra les cons en orbite, il a pas fini de tourner ».

Je ne suis même pas sûr que ce soit du Audiard…mais ça pourrait fortement en être.

Un régal de plus dans une soirée électorale qui fut bonne.

Photo : unifrance.org