Aurélie.. fait ce qu’elle peut !!!

A quoi sert Aurélie Filippetti ?  C’est la question que pose dans sa chronique du samedi dans le journal Le Monde, Michel Guerrin. Il fait référence à l’absence de ces grandes lignes culturelles qu’aurait pu lancer la ministre si…elle avait disposé de crédits suffisants.

Et de rappeler que, pour la première fois depuis des décennies, les crédits affectés à la Culture ont baissé, en France. Alors qu’on se souvient de l’enthousiasme qu’avait suscité à gauche Martine Aubry qui, en Avignon, avait déclaré que si le PS revenait au pouvoir, il augmenterait de 50% les crédits culturels. De l’annonce à la réalité : première année : baisse de 4,2% !

En réalité ce n’est pas tant Aurélie Filippetti qui ne sert pas à grand-chose. Elle n’a pu éviter cette mesure. C’est que le PS, si donneur de leçon en matière culturelle lorsqu’il est dans l’opposition, ne concrétise absolument pas ses belles ambitions lorsqu’il est au pouvoir, estimant que le monde culturel lui pardonnera toujours tout, enclin qu’il serait à soutenir inconditionnellement la gauche par une sorte de « pensée culturelle unique ».

Eh bien, moi je crois que c’en est fini et qu’il y a aujourd’hui, partout dans nos régions, des acteurs culturels majeurs qui conviennent avoir été floués.

Nous n’en sommes pas encore à un appel à une révolution culturelle ! Mais sans doute déjà à une vraie prise de conscience.

© andròmina – Fotolia.com