Balzac avait « vu juste ».

BalzacDans l’affaire de la publication des patrimoines d’élus et de son retentissement dans l’opinion, quelle belle formule d’Honoré de Balzac qui pourrait s’appliquer sagement à ce sujet d’actualité :

« Chacun dit : est il riche ? Nul ne dit : est il juste ? »                                    

Et c’est bien là où le bat blesse : à force de parler des services à cuillères du plus riche ou du plus modeste, on oublie l’essentiel : gouverne t il justement ? A méditer.

D’autant que quelqu’un à rajouté : « Tout raisonnement juste doit reposer sur une vérité ».

Décidément, l’histoire est bonne conseillère.

© Pierre Olcese – Fotolia.com