Communautarisme, Réforme des collèges, Palmyre et les barbares..

L’emballement médiatique à la suite des tweets du Maire de Venelles, élu local jusqu’à présent “sans taches “ et qui, probablement sous l’effet d’une maladie lourde et de son traitement, a commis des Robert Chardonpropos que nul responsable politique ne peut faire siens, montre que les problèmes du fait religieux musulman va s’inviter dans la campagne des régionales. Les dirigeants de l’UMP en sont conscients. Le 4 juin, une réunion « en interne » traitera de la question.Le principe en a été arrêté de longue date. Il ne s’agit pas, comme certains le disent un peu vite de « courir après le FN ». Il s’agit beaucoup plus simplement de répondre à une réalité, de chercher à éviter le communautarisme, de pérenniser une certaine cohésion sociale. Ce qu’apparemment la majorité actuelle ne parvient pas à faire.

Ce serait extraordinaire qu’on nous reproche de nous y atteler.

*************************

Dans la réforme des collèges sur le danger de laquelle nombre d’enseignants nous alertent, ce que je reproche à la Ministre de l’Éducation Nationale c’est qu’en  voulant donner les mêmes chances à tous les élèves, elle aboutisse à son contraire : creuser les inégalités déjà existantes. Aussi bien en collègesraison du renforcement de la notion de collège unique qu’à l’abandon des classes bi-langues. Ce mardi, les 171.500 professeurs de collège en France sont appelés à la grève. Certes, il s’agit d’une profession qui accepte relativement mal toute réforme mais s’agissant d’un texte proposé par la gauche, la majorité devrait s’interroger. D’autant qu’un récent sondage montre que 61% des Français sont hostiles à cette réforme. Parmi eux il doit bien y avoir des parents d’élèves !

************************

Cette semaine va être cruciale pour Palmyre, , cette cité antique, chef d’œuvre archéologique, situé au cœur du désert syrien. Si les troupes de Daech prennent et occupent le site, le pire est à redouter : crise humanitaire, destructions, pillages… Car pour Daech, détruire les œuvres du passé est un acte palmyrede barbarie idéologique. Ce site est celui d’un royaume majeur qui a rayonné du 1° siècle avant notre ère jusqu’au 3° siècle. Les vestiges actuels sont inestimables : des temples (dont celui de Baal datant de 32 avant notre ère), un théâtre romain, des tombes souterraines, des tours funéraires, un arc de triomphe…

La barbarie pourrait elle triompher ?