Destins croisés

Cette semaine, trois personnalités très différentes ont créé polémique.

Le premier de ces personnages c’est Alain Finkielkraut, le philosophe qui vient d’être élu à l’Académie Française. Certains Immortels se sont élevés contre cette élection au prétexte qu’il était trop « réac » voire passerelle vers le FN. Lui, le fils de maroquinier juif accusé par une gauche dont il fit, jadis, partie, d’être réactionnaire et servant le FN !  Il a bien été étonné de la virulence des attaques mais il est resté stoïque. Un grand adolescent de 64 ans.                   

La seconde personnalité, bien décevante, elle, c’est Christine Boutin. On se souvient de ses combats celui contre le Pacs,  notamment. On la pensait apaisée depuis qu’elle avait quitté le devant de scène  politique. Elle vient à nouveau de commettre l’un de ces « couacs » dont elle aurait pu faire l’économie. Dans un journal intitulé Charles (dont je découvre l’existence à cette occasion), elle déclare : « l’homosexualité est une abomination »Comment peut-on faire aussi stupide ? Seulement pour vouloir « exister » ?  

Enfin, mon troisième personnage, c’est Harlem Désir. On a cru comprendre qu’il aura été un lamentable secrétaire national du PS. Au moment où le Président Hollande a, grâce aux municipales, pris conscience de son impopularité et de celle de son entourage, il est donc temps de se séparer de Désir.

Qu’en fait-on ? Réponse : on lui donne du galon ! On le fait entrer au Gouvernement délégué aux Affaires Européennes.                                                      

La morale de mes trois exemples, comme dirait Jean de Lafontaine ? C’est que, grâce au philosophe, la pensée triomphe sur les calculs !

© McCarony – Fotolia.com