Instants d’exception

Il y a dans nos vies respectives des instants qui enchantent, quel que soit le niveau de cette émotion. Le tout est de savoir les « capter ». Il m’est arrivé de saisir l’un de ces instants, la semaine dernière à l’issue du Conseil d’Administration du Musée du Quai Branly.

L’un de mes voisins de séance y est le Professeur Yves Coppens que vous connaissez surement par l’étendue de ses travaux. A la fin de la réunion, donc, il fait signe au Président de ce Conseil, Stéphane Martin, en lui indiquant qu’il a quelque chose d’intéressant à lui montrer. Se saisissant de son cartable (le plus banal qui soit) il en extrait une petite masse, comme un gros caillou, avec deux orifices sur les côtés.

Un étrange objet dont il inverse la présentation dans sa main et nous découvrons alors que le mixage d’ossement et de roche n’est autre qu’une face humaine, une partie de crâne. Que le Professeur Coppens s’empresse de nous placer à tour de rôle dans les mains. « Vous tenez là, un humain d’il y a plusieurs centaines de milliers d’années », nous confie t-il souriant. Ça n’est pas rien d’avoir dans la paume un humain vieux de centaines de milliers d’années ! Ça sort de l’ordinaire quotidien.

Et lorsque je lui fais observer que son modeste cartable a tout de la mallette magique, Yves Coppens a cette formule exceptionnelle :

Vous savez, chaque fois que je sors, j’ai un bout d’os avec moi “!!!.

© Erica Guilane-Nachez – Fotolia.com