L’apprentissage…une formule d’avenir.

Et pourtant…    Oui, l’apprentissage est une formule fédératrice de formation en alternance, susceptible de résoudre, pour grande partie le chômage des jeunes, de galvaniser la compétitivité de nos entreprises et sans doute aussi de “desserrer”  l’étau de violence dans les quartiers dits « sensibles ».

Et pourtant, pourtant on ne semble pas le défendre.

Pire, après des années de hausse, le nombre de contrats d’apprentissage a baissé en France en 2013. Une baisse de 8,15% par rapport à l’année précédente. En réalité que s’est il passé ? Le Gouvernement issu des élections de 2012 a voulu « mettre le paquet » sur les contrats d’avenir lesquels coûtent plus cher que l’apprentissage et ne sont que des contrats à durée déterminée.

En fait, seul l’apprentissage donne des atouts solides et sérieux pour démarrer dans la vie professionnelle. On sait bien d’expérience que l’apprentissage est adapté aux besoins de nombreuses entreprises françaises. Il permet d’apprendre réellement un métier, de décrocher un diplôme et d’aboutir dans 3 cas sur 4 à une embauche. Il faut réagir vite car un certain nombre de centres de formation d’apprentis sont aujourd’hui dans la difficulté du fait de la priorité donnée à tort aux contrats d’avenir.

C’est le sens qu’avec un certain nombre de collègues parlementaires nous allons donner à des propositions concrètes.

 

© AMATHIEU – Fotolia.com