Le mur des cons

 

robe d'audienceQue des magistrats s’amusent comme des potaches, c’est leur droit le plus strict. On peut être magistrat on n’en reste pas moins un humain avec ses qualités, ses défauts, ses faiblesses.Et sans doute son besoin d’évacuer le stress de temps à autres.   

                    Oui, mais voilà, le « mur des cons », découvert presque par hasard par des journalistes, dans le local du syndicat de la magistrature, s’en prend essentiellement à des personnalités dites (ou classées) de droite.

On nous explique à posteriori qu’il a été établi « sous Sarkozy » qui, comme chacun le sait était un « horrible pourfendeur » de la Justice, il n’en demeure pas moins que ce « ségrégationnisme » à quelque chose de choquant de la part d’une profession qui revendique à toute occasion son « indépendance ». C’est Henri Guaino, accusé par le Juge Gentil de propos diffamatoires à l’endroit de la Justice qui doit s’amuser !                 

Quant à ceux qui tentent de nous faire croire que dès l’instant où ce mur était situé dans une enclave syndicale, il est « innocent » de toute suspicion, ils ont bien mérité une petite mention spéciale.

© Sophie – Fotolia.com