Les dommages « collatéraux » de la Métropole..

métropole les pennesOn savait qu’avant même le passage devant l’Assemblée Nationale, le texte de la future loi sur les métropoles avait fait quelques dégâts dans la Majorité Présidentielle puisque quelques « grands élus » qui comptent au PS ont fait déjà fait savoir leur hostilité à ce projet.

Au niveau de notre circonscription les dommages « collatéraux » sont également notables. Voici que la semaine dernière j’étais invité comme d’autres parlementaires et élus locaux à dialoguer sur le thème de « Aix-Marseille » devant une assistance forte et attentive. 

Or, voici que nous fûmes « pris de court » par l’annonce du maire PS, Michel Amiel, de ce que, ne voulant pas être pris en situation de « reniement » soit de son engagement militant, soit de son engagement anti métropole, il préfère démissionner de sa formation politique afin d’assurer son indépendance. Et l’on sentit bien que la décision lui coûtait. En tout cas, elle força le respect.                                                                                                                      

Le secrétaire départemental Jean David Ciot ne semblait pas ravi de la chose alors que Jean Noël Guérini, également présent à cette réunion aligna un « il n’est pas dit que je ne suive pas dans cette voie si le Gouvernement s’obstine sur son texte ». Ce à quoi une voix venue de nulle part dans la salle s’exclama : «  A Paris, ça les soulagera « !Ambiance.                         

L’exercice du Pouvoir est toujours une école difficile !

Photo : Romain AMARO