Les robots nous laisseront ils une place ?

Inquiétante l’étude prospective que vient de publier le cabinet Roland Berger. Selon elle, les automates (ou robots) risquent d’ici l’horizon 2015, de supprimer 3 millions d’emplois en se substituant aux salariés des supermarchés, des hôpitaux, des cabinets d’avocats, des centres d’accueil…

C’est-à-dire non plus seulement dans la production mais aussi dans les services.

Par exemple, on va pouvoir « robotiser » les cabinets de comptable, ceux des juristes, des métiers du bâtiment jusqu’alors encore « humanisés »….

Nous allons avoir plus de temps pour le loisir mais…moins de travail.

Et surtout, le nombre d’emplois nouveaux créés ne compensera pas – et de loin – celui des emplois perdus. Ce sont, en réalité, les classes moyennes qui vont être le plus affectées. Ce qui doit nous conduire, d’ores et déjà à repenser, réinventer peut être, notre modèle social.

Et il est déjà si tard que nous voyons partout de petits robots se substituer à nos bras.

 

© julien tromeur