L’UMP sans frontières.

Peut être avez-vous vu que  le Bureau Politique de l’UMP m’a confié la mission de « tuteur » de la Fédération voisine des Bouches du Rhône, celle du Vaucluse.

Ce n’est pas le type de mission qu’on accompli sans s’y impliquer fortement, sachant bien sûr qu’il faut savoir la gérer dans le respect de toutes les opinions. Dans le respect de la diversité d’une famille politique.
Comme certains d’entre vous se sont émus de cette mission « trans frontières » départementales, je précise qu’il s’agit d’une décision, bien entendu, temporaire, destinée à aider nos amis du Vaucluse à remodeler leur équipe dirigeante. Les liens entre les différents responsables, distendus au fil du temps, doivent  se retisser.

Une équipe au sein de laquelle la  diversité (d’âge, d’ancienneté, de modernité, d’opinions) doit être représentée.

Le mot de « tutelle » a pu laisser penser qu’il y avait des problèmes dans la gestion matérielle de cette Fédération, ce n’est pas le cas, semble t-il.

C’est plutôt de la gestion des hommes et des femmes de l’UMP vauclusienne dont il s’agit.

Et ce que nous voulons tous, c’est être en « ordre de marche » dès les prochaines cantonales.

Chacune, chacun, je crois, est désormais conscient de cet objectif. Je m’attelle à l’atteindre. 

 

notre photo : celeste.fr