Lutter contre le terrorisme

Cette semaine, nous allons discuter d’un texte important, destiné à mieux lutter contre le terrorisme et notamment en luttant contre les filières de recrutement et d’enrôlement djihadistes.

Il faut savoir que l’on estime à 930 le nombre de ressortissants français (ou d’étrangers vivant habituellement en France) qui sont actuellement impliqués dans le djihad en Irak et en Syrie.

350 sont sur place dont 60 femmes.

On peut se douter que les individus qui rentrent du djihad peuvent avoir plusieurs types de comportement pouvant aller de la volonté d’y retourner à celle du refus total de se réengager, en passant par celui de nier le sens de l’engagement pour n’en retenir qu’un aspect soi disant humanitaire.

Certains de ces djihadistes portent avec eux un danger terroriste potentiel. Le projet de texte vise à pénaliser certains comportements tant au départ qu’au retour potentiel. Et, même s’il n’est pas parfait, et comment l’être, face à pareilles situations ?

Je pense que notre groupe ne s’opposera pas à son passage au moment du scrutin.