N’oublions pas Marc Féret et ses trois compagnons de détention…

Il y a trois ans exactement, dans la nuit du 15 au 16 septembre 2010, le velauxien Marc Feret, et trois de ses collègues d’ Areva et de Vinci étaient enlevés, à Arlit, dans le Nord du Niger.

Otages d’ Aqmi durant trois ans, c’est très long.

Leurs familles, sans réelles nouvelles des leurs, sont « à bout ». Un groupe de familiers se rend cette nuit du 15 au 16 septembre à 3 h 20 du matin (heure de l’enlèvement) devant l’ Élysée pour rappeler l’existence des quatre détenus. Le père de l’un d’eux déclare : «  Depuis juin 2011, on sent que ça bloque, mais où ? Pourquoi les nôtres sont ils toujours détenus, ça nous échappe ».                       

Durant l’été, une preuve de vie des otages a été présentée aux familles. Mais c’est déjà loin. D’autres manifestations « contre l’oubli » vont être organisées, à partir du 21 Septembre.

J’aimerais pouvoir faire plus que d’y participer. Mais, face à ce terrorisme de prise d’otages, nous nous sentons tous démunis.

Veillons à être solidaires des familles.

Plus que jamais, sans doute, au bout de près de 3.100 jours de détention, elles ont besoin de notre soutien.