Souvenez vous d’ Outreau

Il y a très exactement 10 ans s’ouvrait le procès dit « d’ Outreau », cette affaire qui allait laisser l’image du fiasco judiciaire « étalon » ouvrant la voie à des propositions de réforme dont certaines ont pu entrer en pratique.

Chacune des catégories d’acteurs de cette catastrophe judiciaire a voulu participer au douloureux « retour d’expérience » de cette affaire. Les experts psychiatriques, par exemple, sont devenus sans doute plus précautionneux dans leurs expertises. On a revu la façon d’entendre la parole des enfants.

On a institutionnalisé la présence d’avocats pendant le temps de la garde à vue. Les journalistes ont repensé la façon de traiter « à chaud » des évènements aussi dramatiques…. Tout n’est pas parfait mais “Outreau” aura au moins servi à ça.

Mais quel désastre pour les accusés.

Je me souviens de l’entretien que nous avions eu avec le prêtre ouvrier Dominique Wiel, invité à Salon je crois bien par Philippe Léandri, alors conseiller général. Il nous avait dit combien il avait ressenti de désespoir face à ce gâchis. Aujourd’hui il vient en aide aux immigrants clandestins dans le Nord de la France avec le Secours Catholique.

Mais tous les « faux accusés » d’ Outreau n’ont pas pu reconstituer leur existence d’avant. Le juge Burgaud, certes déplacé, n’a fait l’objet que d’un blâme.

Je vous dis tout cela – non pas pour le simple fait de mémoire – mais pour que nous songions ensemble à cette question qui nous taraude  :

Demain un autre Outreau serait-il possible ? Pas sûr que nous répondions non !

 

Photo : scienceshumaines.com