Témoignage d’une jeune stagiaire : Juliette ….

Étudiante en classe préparatoire ENS, filière droit et économie, j’eus l’opportunité et la chance de passer quelques jours au sein de l’Assemblée Nationale au côté du député Christian Kert.

Cette immersion au cœur du pouvoir législatif fut une découverte très enrichissante, me permettant de percevoir l’authentique travail parlementaire, non vicié par le miroir déformant des médias ou de l’opinion publique.

C’est avec grande satisfaction que j’ai pu rencontrer des personnalités qui fournissent un travail de fond important et exécuté avec conviction. En effet, mis à part les « fameux » débats au sein de l’hémicycle, il y a de nombreux groupes de travail auxquels j’ai pu ponctuellement assister.

Contrairement aux idées reçues, le travail y est très approfondi, les sujets abordés sont techniques. J’ai trouvé les réunions et commissions intéressantes puisqu’il y a une véritable réflexion, en compagnie de personnes extérieures spécialisées dans leur domaine. J’ai pu noter les nombreuses idées de nos élus mais également la difficulté à faire passer le message au sein de l’opinion publique.

Je fus également frappée par cette « représentation » de la France, chaque député apportant les spécificités et les habitudes de travail de sa région. Ce sont des personnes qui portent la voix de leur circonscription et l’on sent, au cours des réunions, une réelle analyse des problèmes nationaux fondée sur les difficultés locales de chacun.  Cela dépeint des personnes de terrain, qui gardent les pieds sur terre.

C’est ensuite avec une grande surprise que j’ai découvert les multiples demandes de la part de petites structures locales, celles-ci étant lues et envoyées sous forme de questions écrites au gouvernement. Je ne suis pas sûre que l’ensemble de la population s’en rende vraiment compte, c’est pourquoi il me parait intéressant que certains de nos concitoyens, au cours d’un stage, puissent le constater. Les parlementaires traitent de manière complémentaire les enjeux législatifs nationaux et locaux.

Enfin, même si au sein de l’hémicycle, les propos de certains députés peuvent être virulents et quelquefois excessifs (surtout la semaine du vote de la loi pour le « mariage pour tous »), je n’ai ressenti aucune tension, ni avant, ni après, dans les couloirs de l’Assemblée. C’est une structure qui est très ouverte, à l’écoute du monde extérieur. Ce stage m’a permis de « démystifier » un lieu de vie politique et démocratique. L’ambiance est au travail tout en étant chaleureuse et conviviale. J’ai été étonnée par la cohabitation de plusieurs générations, qui favorise également la richesse du palais Bourbon.

C’est donc un très bel aperçu de l’Assemblée Nationale dont je retire les fruits.  Cette immersion m’a permis d’avoir un regard plus net sur les fonctions d’un député et sur les « personnages ». C’est un réel enrichissement pour une étudiante en droit, cela me permet d’une part d’appréhender des cours théoriques différemment, et d’autre part, de me conforter dans l’idée de m’impliquer davantage dans la vie politique régionale ou nationale de mon pays. 

Je vous remercie de m’avoir accueillie au sein du Palais Bourbon,

Juliette Mollo