Une idée apaisante, la Rose des Vents

Dans ce monde difficile et notamment dans celui de certains quartiers, certaines initiatives apparaissent apaisantes. C’est le cas de l’inauguration, la semaine dernière de « La Rose des Vents », une sculpture monumentale de 6 mètres de hauteur placée en belvédère sur un terrain de la Cité Beisson.

L’idée est belle parce que la cité Beisson a eu des moments un peu ingrats avant que la politique de la ville sous forme de contrat ANRU vienne apporter de la nouveauté, de la modernité et, disons le, de la sécurité.

Qu’on ait pensé à mettre une touche d’art et de culture dans l’opération me parait très valorisant pour les habitants. L’œuvre est due à l’artiste Jean Michel Othoniel qui a pris le temps de dialoguer avec les habitants, les riverains avant de fixer son choix. Il a opté pour la Rose des Vents car elle rappelle l’idée patrimoniale de ce quartier qui a, longtemps, accueilli des moulins à vent.

Comme eux, comme leurs ailes, la Rose tournera au gré des vents.

Photo : artpresta.net