Commerce indépendant et auto entrepreneurs

Cette semaine, nous allons examiner le texte présenté par la Ministre Sylvia Pinel concernant les magasins de ville. Et ils sont en péril,  ces commerces : le nombre de faillites les concernant a augmenté de 3% en 2013. Pire, selon l’association des petites villes de France, le nombre de commerces d’alimentation a baissé dans 40% des communes.

Le texte devrait être consensuel puis qu’aucun d’entre nous ne veut voir disparaitre ces 800.000 entreprises françaises, véritable « proximité économique et sociale », générant plus de 3 millions d’emplois.

Le projet prévoit d’éviter la flambée des loyers commerciaux en limitant leur augmentation à 10% par an ; il prévoit également de donner la préférence au commerçant en place en cas de cession du local.

Enfin il prévoit de faciliter la procédure de préemption des boutiques par les maires qui souhaitent, ainsi, les relancer.

On notera à la lecture intégrale du texte  que le Gouvernement semble avoir compris qu’il ne fallait pas persévérer dans l’idée d’imposer des seuils d’activité aux 900.000 autoentrepreneurs déclarés, mais seulement de donner un cadre plus strict à la définition de leur activité.

Nous l’aurons suffisamment affirmé pour nous réjouir d’avoir été entendus !

© Gouraud Studio – Fotolia.com