Culture, toujours…

Mercredi après midi, notre Commission Culture et Education a auditionné la Ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filipetti

Autant dire que les débuts lui sont difficiles car, faute de crédits, elle a du abandonner un certain nombre de grands projets en passe de démarrer, ses crédits Culture ont été rabotés et ceux dédiés à l’audiovisuel « piétinent ». L’exercice n’était donc pas facile pour elle, on l’a bien senti.

Certains se souviendront avec émotion des déclarations festivalières enflammées de Martine Aubry, en Avignon, disant toute l’importance que la gauche allait donner à sa politique culturelle, n’hésitant pas à « forcer le trait » pour en faire une priorité des priorités. De l’eau a coulé sous les ponts. La charmante Aurélie Filipetti a du entrer dans le temps du réalisme !