Echos de la semaine ..

Je n’ai rencontré Roger Hanin qu’une seule fois. Au moment où il rejoint sa terre natale je l’entends me dire : « je me classe de gauche car j’ai suffisamment connu le petit peuple d’Alger pour savoir combien y étaient grandes la solidarité et la fraternité. Ce que m’a apporté la vie, plus tard, ne m’a jamais éloigné de ce besoin presque charnel d’être en communauté de cœur avec les autres ».

**************

 Il y a eu une bonne nouvelle ce week end car c’était dimanche la Journée Internationale du cancer de l’enfant : grâce à l’effort des pouvoirs publics, bien sûr, mais aussi des médecins et d’associations de familles très actives, la France est sortie du climat d’immobilisme en matière de traitement de la dernière décennie. Désormais, avec 10% de financements publics qui vont au cancer de l’enfant, la France est leader en Europe.

*************

Les tirs d’armes automatiques à la Cité de la Castellane, à Marseille, résonnent bien sûr comme une provocation, le jour où le Premier Ministre rend visite à la Cité Phocéenne pour venir dire que tout allait mieux en matière de sécurité. Mais passé cet aspect, il y a la vraie préoccupation de la reprise en mains de ces quartiers dits « sensibles », quartiers de non droit, de trafics illicites et de ségrégation sociale. Il y a 25 ans, quand le logement social était mon métier on évoquait déjà ces périls !

************

 Étrange cet engouement de la presse pour « contrôler » où va la « réserve parlementaire » de chaque député. Moi, j’ai été complètement d’accord pour que l’on rende publique la répartition des 130.000 euros dont chacune et chacun de nous, députés, pouvons faire bénéficier les collectivités locales et les associations. J’ai toujours agi à livre ouvert, je ne vais pas changer. Mais je m’étonne que la presse s’intéresse plus à nous qu’à la masse considérable des subventions allouées par Conseil Général et Régional où une somme de 130.000 euros représente une goutte d’eau dans un océan.

*************

 La Cour des Comptes a « ciblé » (entre autres) la Villa Méditerranéenne, voulue par Michel Vauzelle, – sans hélas villa méditerrannéeenqu’une voix ne paraisse s’élever – à côté du Mucem, comme une structure à la mission indéfinie. Dès la construction c’était évident :

la Villa voulait faire des expos sur la Méditerranée, c’est ce que fait le Mucem ;

la Villa voulait faire des colloques sur la Méditerranée : c’est que fait le Mucem.

Je vous précise que le « joujou » a coûté cher !

 

 

notre photo : la villa méditerranéenne à Marseille