Entrées multiples au Panthéon, Virginie Calmels, Béziers et Robert Ménard

genevieve-gaulle-anthonioz-2445026-jpg_2101159

Dans quelques jours, le 27 mai, exactement, quatre personnalités entreront au Panthéon. portrait-gt-coul

Deux femmes : Geneviève de Gaulle Anthonioz et  Germaine Tillon

 

 

puis Pierre Brossolette et Jean Zay.

pierre-brossolette-france-libre_1_                                         FRANCE - JEAN ZAY

C’est l’esprit de la Résistance qui entre en force aux côtés de Jean Moulin et d’André Malraux. Une exposition accompagne l’évènement :

« Quatre vies en résistance ». Petit à petit,  les pages sur cette époque de notre histoire se tournent.

C’est bien que le Panthéon soit porteur de ce souffle là.                              

***************************            

Jeudi matin, j’assiste à la Commission Nationale d’Investitures de l’UMP, dont je suis membre. On y calmelsdésigne, entre autres, la tête de liste pour la région Aquitaine et c’est une femme, Virginie Calmels, l’une de mes amies du monde de l’audiovisuel, qui est pressentie par Alain Juppé (dont elle est la Première Adjointe) pour conduire le combat. Dans la semaine qui précède, j’ai entendu quelques uns de mes collègues réticents à cette candidature – qui finira (logiquement) par être adoubée – et la nature de leurs réticences me surprend ; car certains des arguments de ces réticence avancées tiennent plus d’un « reliquat » de sexisme que du réalisme politique. Il y a encore du chemin à parcourir…

 

A Béziers, le maire Robert Ménard fait des siennes. Il a laissé penser qu’il avait fait « ficher » les élèves de la ville en fonction de leur appartenance religieuse. J’ignore si c’est vrai où s’il s’agit d’une old_beziersrodomontade. Dans cette affaire, ce qui me parait important,  c’est la situation apparemment désastreuse de certains quartiers d’une ville qui fut une petite capitale régionale. Comment en est-on arrivé là ?

Et surtout que faire, dans le respect de chacun pour « redresser la barre » ?

« Cliver » les catégories de population entre elles ne me parait pas le moyen le mieux adapté !