Heureusement une exposition

On a craint pendant un temps qu’à la suite d’une série de mésaventures et malentendus, Aix ne soit pas en mesure de « faire quelque chose » sur Camus en cette année « capitale culturelle ».

Ouf, sauvé. Déjà une exposition a ouvert ses portes samedi matin, à la Cité du Livre en présence de Catherine Camus. J’ai regretté que la présence d’élus ne soit pas aussi nombreuse qu’on aurait pu le souhaiter, j’ai regretté l’absence du « staff » de Marseille Provence, mais au moins y avait-il beaucoup de lecteurs, curieux de découvrir les documents exposés.

En exergue de l’invitation, une réflexion de Camus pour une préface de « L’envers et l’endroit » qui s’achève par : « …si je ne savais pas qu’on préfère toujours à un homme l’idée qu’on se fait de lui ».  C’est si vrai !

Pour les amateurs : jeudi 21 février à 21 h.30 salle Armand Lunel à la Cité du Livre, Pierre Louis Rey évoquera L’Eté, le troisième recueil publié par Camus.