La 11° circonscription : une droite « équilibrée »

Les électeurs UMP de la 11° circonscription ont montré un sens remarquable de l’équilibre à l’occasion des élections internes de l’UMP. Ils ont voté très exactement (à une voix près) à 50/50 % pour les deux candidats en lice et, au jeu des motions, après avoir placé en tête la France Forte, ils se sont empressés de placer en seconde position la motion que je défendais, celle des humanistes.

La présence active dans la circonscription du délégué de François Fillon, Hervé Fabre Aubrespy, a permis à son candidat de réaliser un bon score chez nous mais insuffisant pour creuser un écart.

Autre critère d’équilibre :
la parfaite correction des opérations électorales : aucune contestation, notamment sur l’usage des procurations où, dès qu’un doute pouvait être évoqué la non prise en compte de la procuration en cause a permis d’éviter de fournir des arguments d’irrégularités tels que je les ai, hélas, entendus évoquer dans le courant de la nuit.

En définitive, un bon exercice de démocratie pour l’UMP, un bon démenti pour les sondages qui laissaient penser à un « fossé » entre Jean François Copé et François Fillon, au bénéfice de ce dernier.

Bon, et maintenant, passons à l’essentiel : construire une opposition qui entreprenne la reconquête.

C’est cela qu’attendent de nous nos électeurs !