La 8° circonscription pourrait elle revoter ?

Le Conseil Constitutionnel a examiné bien des recours qui avaient été déposés à la suite des élections législatives de Juin. Il n’en reste plus qu’une grosse poignée à devoir l’être et dans cette poignée il y a le recours déposé par Nicolas Isnard, dans la 8° circonscription (Salon-Berre) contre Jean Pierre Maggi (alors suppléant de celui qui allait être élu député, le jeune espoir du PS, Olivier Ferrand, décédé quelques jours après son élection).

Motif du recours : le même que celui qui a valu, en région parisienne à deux députés de droite d’être invalidé : leur suppléant était également sur une liste de sénatoriale.

Et c’est le cas de Jean Pierre Maggi, suppléant d’Olivier Ferrand et qui se trouvait en cumul de suppléance avec celle de la liste Guérini aux sénatoriales.

Il y a une similitude de situation qui peut laisser penser à une similitude de décision. Mais, c’est au Conseil Constitutionnel et à lui seul de trancher. Sa décision ne devrait pas tarder.