La CFE ou le mécontentement général

Les chefs d’entreprises (petites et moyennes, y compris les commerçants) sont très mécontents de la mise en place des nouvelles bases d’imposition, votées par les intercommunalités, de la Contribution Foncière des Entreprises, laquelle s’est substituée à l’ancienne Taxe Professionnelle.

Pour certaines entreprises, les montants à payer ont doublé, voire triplé, parfois quadruplé.

Devant le tollé suscité au niveau national, le Gouvernement pourrait autoriser les intercommunalités à « revoir leur copie ».

Dans la Communauté du Pays d’Aix, Roger Pellenc, Maire de Pertuis, en charge des entreprises a saisi Maryse Joissains, Présidente de l’Intercommunalité et Robert Dagorne, Maire d’Eguilles et moi envisageons une réunion sur ce thème.

D’ores et déjà, bien sûr, je vais veiller à l’Assemblée à toute proposition qui permettra de sortir de l’impasse actuelle.