La gauche peut elle mourir ?

Manuel Valls, Premier Ministre socialiste pense que oui !
C’est dire où en est le Parti Socialiste dans notre pays !!

Et même s’il y a de la part du Premier Ministre une manœuvre destinée à encourager et faciliter un chemin personnel, force est quand même de reconnaitre que cette pratique d’un aveu de cette nature n’a rien de courant.
Nous sommes dans une véritable crise de régime où l’exécutif en place depuis seulement deux ans donne le sentiment de ne rien maitriser des évènements économiques, sociaux et politiques. Pour les opposants que nous sommes, impossible de nous en réjouir car c’est du sort de la France dont nous parlons.
Par une sorte d’étrange alchimie qui se répète sous tous les régimes, c’est le moment que nous choisissons pour traverser « notre désert ». Une UMP qui doit se « refaire », une UDI composite qui se cherche des présidents de Parti et de confédération ; et pour tout arranger, un Front National qui nous talonne.
Avec le même nom ou pas, avec le même siège ou pas (les français s’en fichent comme d’une guigne) je prône une véritable refondation de notre parti au risque, nous-mêmes, de devoir nous poser la question : « la droite peut elle mourir ? ».

Je ne le pense pas car l’espérance « d’autre chose » dans le pays est telle que c’est une exigence pour nous d’y répondre. Et je crois que nous sommes vraiment les seuls à pouvoir le faire.
Mais bon sang, jusqu’au mois d’Octobre, date du Congrès UMP de refondation, le chemin me parait encore long.

© karinkamon – Fotolia.com