Le « bal des faux culs »

L’expression m’a échappée, lors du débat sur “l’indépendance de l’audiovisuel public”, dans la nuit de mercredi à jeudi. J’ai, en effet, considéré qu’il y avait une grande hypocrisie de la part de la majorité socialiste à intégrer dans un texte sur le CSA une disposition visant à autoriser celui-ci à révoquer avant le terme de leur mandat les patrons de société d’audiovisuel public.

Les initiés savent que la gauche ne supporte pas, notamment Rémy Pfimlin, patron de France Télévisions au seul prétexte qu’il a été nommé sous l’ancienne majorité. Le Gouvernement a « exécuté » tellement de personnalités ainsi désignées avant 2012 que la « ficelle » aurait été là un peu grosse.

Et donc, au lieu de le faire directement, on le fait faire par le CSA dont le Président est désigné…devinez par qui ? Par le Président de la République. CQFD !