Le Minotaure de Salon

Les élus salonais s’exercent à la mythologie grecque, sans le savoir. Heureusement d’ailleurs, car si, en plus, c’était volontaire … ! En quelques occasions de l’année, ils font fermer une rue de desserte principale de la ville, la rue Kennedy, pour y favoriser des animations. Rien à y redire.

En revanche, c’est l’application de la manœuvre qui est tout à fait défaillante. Au lieu de faire fermer la rue dès son origine, on la ferme à mi niveau, renvoyant la circulation dans un jeu de petites rues bloquées, de sens interdits qui finissent par reconduire l’automobiliste à son point de départ.

Après quelques dizaines de minutes d’énervement, voire d’exaspération. Il n’y a pas mieux pour l’animation du lieu ! 

Un labyrinthe, car il s’agit bien de cela, est un tracé sinueux d’impasses et de fausses pistes destiné à perdre ou à ralentir celui qui cherche à s’y déplacer. Ainsi dans la mythologie grecque il désigne une série complexe de galeries construites par Dédale pour enfermer le Minotaure. C’est un labyrinthe de cette nature que nos élus avaient concocté samedi dernier pour la Grande Braderie de rentrée.

A se demander s’ils le font exprès.

Même dans les villages on s’organise mieux que ça.

© Art Photo Picture – Fotolia.com