Les cantons, ces inconnus !

On sait que les socialistes ont transformé le mode de désignation des conseillers généraux : deux par canton, au lieu d’un, obligatoirement un homme, une femme ou vive versa.

Mais cette transformation ne va pas sans un « redécoupage » des cantons, opération que normalement, un gouvernement entreprend après avoir consulté les élus de chaque département. Nous sommes à peu près à un an des prochaines élections cantonales et nous ne connaissons toujours pas le projet de découpage, dans les Bouches du Rhône comme encore dans pas mal de départements de France.                                                     Je m’amuse beaucoup lorsque Manuel Valls, jamais économe d’effets d’annonce, déclare, péremptoire, comme toujours, à la tribune de l’Assemblée : «  le projet avance en concertation avec les élus concernés ».

C’est un mensonge éhonté.

Ou alors, il y a des élus « plus élus que d’autres » ?

Des socialistes par hasard ?

Nous ne voulons pas le croire. Ce serait presque un délit d’initié !

 

© djama – Fotolia.com