Mariage : vers des solutions « alternatives »

Fin du mois, l’examen du projet de loi « ouvrant le mariage aux couples de même sexe » commencera à être examiné par l’Assemblée.

C’est un sujet d’importance pour l’équilibre de notre société.

La famille, première cellule d’équilibre de notre société, mérite une attention toute particulière, à un moment où notre civilisation s’interroge sur son devenir tant les problèmes se cumulent, tant les interrogations collectives touchent désormais à l’essentiel.

Comme quelques autres parlementaires de l’opposition, je cherche une solution alternative au mariage en tous points identiques à celui (que je qualifierai de classique) entre un homme et une femme, tel que les socialistes nous le proposent.

Comme mon collègue du Nord, Daniel Fasquelle, je tends à proposer une « Union Civile » formalisée en mairie, comme le mariage,  mais avec des articles précis correspondant précisément à une situation très différente du couple hétérosexuel. Quid par exemple de l’adoption sous toutes ses problématiques ?  

J’essaie de trouver, avec le conseil de civilistes, des solutions et envisage de proposer un texte, ou des amendements lors de la discussion.

Si je parviens à un projet équilibré, je compte le présenter à notre circonscription le jeudi 24 janvier lors d’une réunion publique. Je vous en reparle.