Nous sommes les meilleurs et cependant…

playing with joypad on white backgroundRencontre passionnante, à Paris, avec les responsables du Syndicat National du Jeu Vidéo, un domaine d’activité qui constitue une activité économique et culturelle forte.

On y apprend avec plaisir que les créateurs français sont, jusqu’à présent, parmi les meilleurs, si ce n’est, les meilleurs au monde. Cocorico ! Oui, mais voilà depuis quelques années et surtout depuis quelques mois ces talents s’exilent : vers les Etats Unis et le Canada, principalement.

Les personnes d’abord et, désormais, les entreprises elles même quittent notre territoire pour des cieux économiques et fiscaux plus cléments.

Et ce ne sont pas que de toutes petites entreprises ; parfois ce sont des unités de plusieurs dizaines de collaborateurs. Ce n’est sûrement pas le seul secteur à être ainsi touché mais ici c’est ennuyeux, très ennuyeux car il s’agit d’entreprises jeunes, dans un domaine d’activités d’avenir.

Il faut, c’est vrai, consommer français mais il faut aussi « retenir » les français ! Je  crains que le Gouvernement ne sache pas faire cela. Pire, il n’a même pas l’air de prendre la mesure du phénomène.

Photo © Marsel – Fotolia.com