Passeur d’images

Rarement sans doute un photographe se sera autant identifié à sa ville que Jean Ely, dont la haute silhouette était si familière aux yeux des aixois.

Il y eut bien Doisneau et les rues de Paris mais…c’était Paris. Le studio Henry Ely (ce qui montre la filiation) du passage Agard est une véritable mémoire de la vie aixoise.

Jean le « passeur » de relais entre Henry et Jean Eric aura d’autant plus marqué son temps qu’avec une extrême et élégante gentillesse, il assistait à tous les évènements de la cité et son objectif en rendait le compte rendu visuel avec une grande fidélité.

Jean Ely s’est éteint le lendemain de Noël, à la veille de cette superbe année culturelle de la Provence qui lui aurait donné matière à tant de clichés intelligents. Les élus du Pays Aixois qui peuvent se reconnaitre dans mon propos adressent leur amitié sincère  à la famille de ce « passeur d’images ».