Peut-on tenir longtemps ainsi ?

C’est la question que tout un chacun peut légitimement se poser au vu du spectacle détestable qui nous est actuellement offert par l’exécutif français. Un Président de l’une des républiques les plus enviées au monde obligé d’évoquer un livre sur ses scènes de ménage lors d’une conférence de l’OTAN.

Un ministre, censeur il y a quelques mois de Jérôme Cahuzac, qui doit démissionner neuf jours après son avènement au Gouvernement pour « faute fiscale ». “Le  livre” en question cette semaine laisse à penser à un Président menteur d’après le témoignage d’une ex compagne jalouse et blessée….

On a envie de dire : « arrêtez le massacre ».

Le Premier Ministre, seconde « main » de l’exécutif, s’effondre dans les sondages d’opinion, aspiré vers le bas par François Hollande. La légitimité du pouvoir en place est « en lambeaux ». Alors oui, François Hollande et Manuel Valls vont-ils pouvoir tenir longtemps ainsi ?

Car nous sommes dans une situation d’exception pour la V° République, situation qui prouve d’ailleurs qu’il faudrait moderniser nos Institutions. Depuis 1958 le monde a changé. Mieux,  il est autre. Et si l’on peut se flatter de ce que notre Constitution constitue un « pôle d’équilibre » des institutions, il faut aussi s’interroger sur l’absence de souplesse qui découle de cette rigueur. A l’évidence l’actuel président n’est pas à sa place à l’Élysée ; il le reconnait implicitement lorsqu’il dit qu’il « ne partira pas ». Il peut effectivement « bétonner » ses positions jusqu’au terme légal de son mandat. Pourra t-il réellement « tenir » ?

Et, si oui, où en serons nous en 2017 ?

A l’avenir, il faudra peut être imaginer des « clapets » de sécurité républicaine.

 

Notre photo : le palais de l’Élysée  © ParisPhoto – Fotolia.com