Le PS…qui sombre à Marseille….

Le second échec du PS, c’est celui des Primaires de Marseille. La « chouchoute » du Gouvernement, Marie Arlette Carlotti, dont je salue ici le fait qu’elle ait été , parmi les premiers, (peut être la première ?) a dénoncer les dérives du socialisme dans les Bouches du Rhône, ne franchit pas le cap du second tour. Elle est en troisième position derrière Samia Ghali et Patrick Menucci.

Elle, pour qui les « grosses pointures » du Gouvernement avaient fait le déplacement à Marseille afin de montrer tout le poids politique qu’on lui accordait.

Les électeurs n’ont pas suivi. On ne sait plus bien d’ailleurs, qui, les électeurs socialistes peuvent encore suivre.

Ce n’est peut être pas un hasard si, dans la perspective des municipales, un certain nombre de candidats PS « oublient » d’afficher leur appartenance sur leurs documents.

On nous dit que le Président de la République (vous savez ce candidat qui se « se mêlerait jamais de politique politicienne !) a rapidement téléphoné à Marie Arlette pour lui demander de calmer son amertume à l’égard de quelques « dysfonctionnements » qu’elle avait pointé en début de soirée.

C’est dire où l’on en est !

© photocreo – Fotolia.com