René Andres, un ami……

Le « patron » des rapatriés aixois est mort brutalement en fin de semaine. René Andres faisait partie de cette génération d’hommes d’honneur, peu prompts aux concessions, pour lesquels l’indépendance de l’Algérie – et les conditions dans lesquelles elle fut organisée – demeura sa vie durant, une grande blessure.

Il veilla tout au long de ses présidences à associer la communauté harkie du pays d’Aix aux célébrations comme aux festivités.

Nous avons tous une pensée pour l’ami qu’il fut.

Photo : Alger © moonbo – Fotolia.com