Responsables !

Bien sûr que nous sommes malheureux pour l’opposition de la situation de l’UMP depuis dimanche soir dernier.

Et, plus le temps passe, plus nous semblons nous enliser. Les médias s’en donnent à cœur joie et, disons le, ils ont raison tant le spectacle que nous offrons est déplorable. Il faut en sortir et au plus vite. Sinon, il y aura deux, trois, quatre UMP, autant dire plus d’UMP !

J’étais atterré, ce dimanche, de voir sortir de la commission de recours un Eric Ciotti souriant. Ca sentait, bien sûr, la « sortie » préparée, mais sourire à un moment pareil, c’est se ficher de la tête des militants. J’aurais dit la même chose s’il s’était agi d’un Copéiste.

Certes, il y a deux responsables qui doivent chercher ensemble les chemins d’une réconciliation.

Peut être l’intervention de Nicolas Sarkozy permettra t-elle de faciliter les choses, même si  je pense que l’ancien président de la République n’a pas intérêt à  entrer en première ligne « dans le champ ».

Au-delà, considérons que  nous sommes tous un peu fautifs de cet état de fait. Et nous devons participer à rechercher et mettre en place une solution viable. Nous les parlementaires, nous les sympathisants, les militants qui assistons en même temps à la crise interne de notre parti et à la descente aux enfers d’un pouvoir socialiste qui multiplie les échecs, les faux pas, les reculades. Nous devons redevenir responsables de notre parole.

Quant à l’option de refaire l’élection, (partiellement ou totalement) elle ne peut constituer qu’un ultime recours si toutes les autres initiatives échouaient.