Une semaine de député

patriat

 

A Paris, à l’Assemblée,  j’ai participé à une rencontre sur le thème « de la loi et du vin » notamment animée par François Patriat, très connu comme « le » politique en charge des questions liées à ce breuvage. C’est toute la problématique du vin, de la santé, des interdits qui y était développée. J’y ai avec plaisir retrouvé le Président Pellegrin qui représentait, avec quelques autres amis, notre département.

  La semaine dernière était dédiée au 49-3 dont l’usage laisse un sentiment paradoxal, à la fois d’autorité et de faiblesse. A une heure du vote, le Gouvernement semblait ne pas savoir quelle solution il adopterait. Je puis vous assurer qu’il y avait une étrange ambiance autour de l’hémicycle, cet après midi là !

 A l’occasion de l’inauguration de la permanence de nos amis Danièle Brunet et Jean Marc Perrin,j’ai évoqué la mémoire de GastonG DE SAPORTA de Saporta, le célèbre paléo botaniste français, aixois d’adoption. Nous étions dans la rue qui porte son nom et où il vécut et mourut. Je n’ai pas du en dire assez puisqu’un de mes auditeurs me fait observer par un mail « bien senti » que j’ai oublié de dire qu’il était un fervent admirateur de Darwin, l’homme de la théorie de l’évolution. Dont acte !

 Cette semaine, je vais au Conseil Economique et Social et Environnemental au Palais d’Iéna évoquer mes diverses missions sur les risques naturels et l’état des lieux de la politique de prévention. Je trouve heureux d’être appelé devant une telle institution car ce sujet devient un vrai sujet de société tant les aménagements effectués (voies, lotissements, immenses zones de parkings en surface…)  souvent au détriment de la nature, fragilisent notre équilibre.

Nos photos : François Patriat * Gaston de Saporta