La nouvelle équipe

Sitôt élu, Nicolas Sarkozy a constitué une nouvelle équipe.

Elle tient fort heureusement compte de toutes les « sensibilités » qui ont pu s’exprimer à l’occasion des élections du président. Sans grande surprise, on y retrouve Laurent Wauquiez au poste stratégique de Secrétaire National.

J’ai l’habitude de travailler avec Laurent que nous avions invité, avec l’équipe parlementaire, à venir débattre de la situation du pays. On le voit, ici, au cours du déjeuner à Cabriès.

J’ai l’habitude également de travailler avec Nathalie Kosciusko Morizet, désignée comme numéro deux du parti et que nous avions invitée au cœur d’Aix,  débattre de l’UMP. Tous deux pourront nous être précieux dans la construction d’un nouveau parti plus proche des siens tel que nous l’avons dessiné à travers les Cahiers de Doléances et les États Généraux.

C’est à eux deux que je vais transmettre désormais l’expression qui fut celle de tous les contributeurs à ces deux évènements.

Je compte également sur eux pour m’aider dans ma mission conciliatrice en terre de Vaucluse où la détestation que se portent certains dirigeants rejaillit bien sûr à l’échelon militant. Évoquant des problèmes comparables mais au niveau national cette fois, Nicolas Sarkozy a d’ailleurs fort bien dépeint les risques que de telles postures faisaient prendre à un parti, à ses idées.

Essayons d’en tirer les enseignements.