Les turcs face à leur histoire….

 

Comme toutes les années en cette fin Avril, nous avons célébré avec les amis de la communauté arménienne, l’anniversaire du Génocide arménien par les Turcs en 1915, soit voici bientôt 100 ans.

La France a eu le courage en 2011 de reconnaitre ce génocide et envisage de reprendre un texte – abandonné – pour sanctionner le négationnisme en la matière. A ce prétexte de la position de la France, la Turquie répond par une sorte de chantage économique. *

C’est le Ministre de l’économie Turc qui rappelle avec force qu’un « dégel » des relations et que l’abandon d’éventuelles mesures de rétorsion contre des sociétés françaises étaient liés à l’attitude française sur la question arménienne.

C’est un diplomate en poste à Paris qui précise que « les Turcs tiennent les intérêts industriels français en otage ». Bref, plutôt que d’accepter le principe d’une juste repentance (car comment nier ce génocide ?).

les Turcs s’enferment dans leur solitude face à l’histoire. Comment, dans ces conditions, peuvent ils espérer être « attendus » en Europe ?

© Flavijus Piliponis – Fotolia.com