Sifflets, Waterloo, migrants….

Je vous ai dit ici au lendemain du Congrès fondateur des Républicains mon désappointement à Politico_15-06-2014_10-25_alain-juppeavoir entendu siffler l’arrivée de leaders de notre Parti par certains militants de ce même parti. L’addition ne s’est pas fait attendre. Alain Juppé, copieusement hué à son arrivée à la Villette passe devant Nicolas Sarkozy dans les souhaits des électeurs de voir l’un de ces candidats désigné par les Primaires.

C’est dire que le Président des Républicains pourra moins que jamais commettre de faute dans la préparation de ces élections primaires.

***********************

« Rien sinon une bataille perdue, n’est aussi mélancolique qu’une bataille gagnée » aurait napoleondit Wellington, le vainqueur de Waterloo. Ce 18 juin, on va commémorer le 200° anniversaire de la célèbre bataille. Mais la France n’y sera représentée par aucun ministre. Seul un diplomate sera présent. Il faut dire que Waterloo, c’est pour nous une défaite. Mais il y a également le fait que Napoléon n’est pas en odeur de sainteté dans les grandes commémorations. Déjà Jacques Chirac n’avait pas voulu commémorer Austerlitz !

************************

La-Mediterranee-zone-la-plus-dangereuse-du-monde-pour-les-migrants_article_popin (1)Le spectacle quasi incessant de ces migrants tentant d’entrer en France par les Alpes Maritimes a quelque chose d’obsédant, même si nous savons bien que « nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde ». Oui, mais voilà, je crois que nous ne pourrons pas longtemps encore nous rassurer avec cette évidence. Je n’ai pas la solution mais il faudra bien en trouver une, car ce migrant au bord des larmes, repoussé par les polices italiennes et françaises criant à la face des télés présentes :

« Nous sommes des êtres humains comme vous », nous rappelle à notre devoir d’humanité.