Florence Arthaud – le Vaucluse – Lutte contre les actes et propos racistes et anti sémites

23/05/1988. CLOSE-UP FLORENCE ARTHAUD

Florence Arthaud méritait mieux que cet hommage en catimini dans l’émission « Thalassa » sur la 3. Son producteur, Georges Pernoud avait fait annoncer une « soirée hommage ». En réalité ce fut un Thalassa classique, déjà vu ( ! ) avec une inscription au générique à la mémoire de la navigatrice. C’était vraiment le moins que pouvait imaginer une émission consacrée à la mer (et qui, par ailleurs, demeure une excellente série documentaire). Heureusement, dimanche soir dans son journal du soir, la 2 a « sauvé les meubles » par un portrait chaleureux de Florence Arthaud

***************************

Parce que Marion Maréchal Le Pen est élue en Vaucluse, les observateurs de la vie politique ont tendance à intégrer la victoire du FN dans ce département comme une évidence.C’est aller un peu vite en besogne. Car on aurait pu redouter que l’UMP et l’ UDI partent à la bataille électorale en désordre, tel n’est pas le cas. On aurait pu redouter beaucoup de candidatures dissidentes : tel n’est pas le cas sauf sur Avignon qui souffre toujours des vieilles querelles municipales. On aurait pu craindre un déficit de candidatures : tel n’est pas le cas, nos binômes sont très représentatifs de la société vauclusienne.

Il nous reste à faire mentir les pythies médiatiques !

***************************

Voilà un projet de loi dont on va parler : celui qu’entend présenter le Gouvernement pour lutter contre les actes et code pénalles propos racistes et antisémites. On ferait « basculer » leur répression du droit de la presse plus spécialisé, au Code Pénal plus répressif. J’approuve la démarche mais j’alerte sur le fait qu’il peut y avoir un effet pervers à la démarche et non des moindres : utilisée par des juges peu accoutumés à ces affaires, la répression dirigée contre les racistes pourrait par effet collatéral atteindre la presse anti raciste. Laurent Joffrin que je rejoins à raison de tirer aussi le signal d’alarme : « on vise ses ennemis, on atteint ses alliés ».

Il va falloir mettre beaucoup de sagesse dans le débat législatif.

 

Notre photo : Florence Arthaud –  tours-madame.fr